§A-b-01: Quels sont les tests valant passe sanitaire au 09/08/2021?

Le décret 2021-1059 du 7 aout 2021 précise dans son article 1er:

Le décret du 1er juin 2021 susvisé est ainsi modifié :
1° Au 1° de l’article 2-2, les mots : « examen de dépistage RT-PCR ou un test antigénique » sont remplacés par les mots : « examen de dépistage RT-PCR, un test antigénique ou un autotest réalisé sous la supervision d’un des professionnels de santé, mentionnés à l’article 1er du décret n° 2020-1387 du 14 novembre 2020 fixant la liste des professionnels de santé habilités à renseigner les systèmes d’information mentionnés à l’article 11 de la loi du 11 mai 2020 prorogeant l’état d’urgence sanitaire et complétant ses dispositions, »

On peut donc considérer que trois catégories de tests seront reconnues à partie du 9 aout 2021, pour toute la population générale, dans le cadre de l’obligation de présentation du passe sanitaire.

#1 – Examen de dépistage RT-PCR

Il existe deux méthodes actuellement en France.
Dans le premier cas, le test de référence RT-PCR se fait sous la forme d’un prélèvement naso-pharyngé dans la majorité des cas. Il ne dure que quelques secondes et peut occasionner une légère gêne dans le nez. Le principe : un échantillon de mucus est prélevé dans le nez grâce à un long coton-tige, appelé écouvillon. Une fois récupéré, l’échantillon est scellé puis analysé par le laboratoire.
Ce prélèvement n’est pas adapté à toutes les situations, particulièrement lorsque le test doit être répété. C’est pourquoi il est possible de réaliser un test RT-PCR à partir d’un prélèvement salivaire dans deux situations :

  • dans le cadre de dépistages ciblés à grande échelle, en particulier s’ils sont répétés régulièrement : dans les écoles, universités, pour le personnel des établissements de santé, dans les Ehpad…
  • chez les personnes contact pour qui un prélèvement nasopharyngé n’est pas envisageable.

Comment se déroule un test RT-PCR salivaire : plus d’informations sur le site de la Haute Autorité de santé.

#2 – Test antigénique

Le test antigénique permet de détecter les antigènes que produit le virus SARS-CoV-2. Il cherche à déterminer si la personne est infectée au moment du test. Ce test est destiné à une simple orientation diagnostique et ne remplace pas un diagnostic établi à partir d’un test RT-PCR permettant de déterminer la présence du génome du SARS-CoV-2.
Comme le test RT-PCR, il consiste en un prélèvement par voie nasale avec un écouvillon.
Avec un résultat disponible en 15 à 30 minutes, ces tests permettent la mise en œuvre sans délai des mesures d’isolement et de contact tracing.

  • réalisé par un professionnel habilité
  • plus d’infos: www.ameli.fr

#3 – L’auto-test

L’autotest est à réaliser soi-même, à l’aide d’un écouvillon introduit dans le nez. Pour augmenter la fiabilité du test et éviter de se blesser, il faut suivre rigoureusement le guide d’utilisation fourni lors de l’achat.
Dans les accueils collectifs, le dépistage est autorisé pour les enfants dès 6 ans et le personnel formé peut réaliser l’auto-prélèvement pour les plus jeunes enfants ou encadrer celui-ci.
Ce mode d’auto-prélèvement nécessite d’introduire l’écouvillon moins profondément que le prélèvement nasopharyngé pratiqué pour les tests classiques (RT-PCR et test antigénique). Le résultat est donné au bout de 15 à 20 minutes, selon la notice du fabricant.

  • réalisé – par la personne testée – sous la supervision d’un des professionnels de santé, à savoir, selon la liste mentionnée au 1° du II de l’article 11 de la loi du 11 mai 2020 susvisée comprend les professionnels suivants :
    • médecins ;
    • biologistes médicaux ;
    • pharmaciens ;
    • infirmiers ;
    • chirurgiens-dentistes ;
    • sages-femmes ;
    • masseurs-kinésithérapeutes.
  • plus d’infos (sous réserve de mise à jour après le 08/08/21)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.